Blog

Le partage d’expériences et les rencontres sont les accélérateurs de l’innovation !
24
fév

3 questions à Irène Toporkoff (Worldcrunch)

“Le Temps et La Stampa ont déjà adopté notre plateforme PBP”

Irène Toporkoff est Cofondatrice et Directrice Générale de Worldcrunch.

#1 – Quel est le concept de Worldcrunch ? A quels besoins répondez-vous et quelle est la plus-value de votre offre face à l’infobésité ?

Irène Toporkoff : Worldcrunch veut donner accès au meilleur du journalisme international en traduisant en anglais les plus beaux sujets, reportages et articles, issus de plus de 50 medias de référence.
Nous disposons d’une équipe d’environ 30 journalistes-traducteurs qui, chaque jour, sélectionne et traduit  une quinzaine articles, issus de plus de 10 langues différentes.

En effet, dans le monde entier, il existe un très bon journalisme qui n’est malheureusement pas accessible au-delà de sa propre zone linguistique (espagnol, français, italien, hébreu, arabe, allemand…). C’est pourquoi, nous aidons ce journalisme de qualité à trouver une audience globale.

Worldcrunch a donc signé des accords avec des titres de la presse quotidienne non-anglophone à travers le monde pour sélectionner et traduire leurs articles. Nous participons ainsi à la circulation des idées et l’enrichissement des points de vues pour sortir d’une vision strictement anglo-saxonne de l’actualité.

#2 – En 2014, vous avez présenté le projet “Partner Benefit Platform” et vous avez obtenu un financement de 240K€ par la FINP. En quoi consiste concrètrement ce projet que vous avez développé ?

IT: En fait le projet est simple : de nos jours, beaucoup de nos confrères de la presse recherchent à mettre en place des offres payantes, et pour certains, ils mettent en place des paywalls. Dès lors, il devient important pour eux de proposer des services différents et fidélisants.

Nous avons donc décidé de développer une plateforme appelée PBP, Partner Benefit Platform, qui permet très facilement aux medias qui nous rejoignent d’offrir à leurs abonnés numériques la possibilité de lire Worldcrunch de manière gratuite, durant 2 à 6 mois, avec un tableau de bord complet pour suivre qui s’abonne à ce service, la fréquence d’utilisation, etc.

Au printemps 2014 et jusqu’en mars 2015, nous avons lancé la première phase dite « technique » de ce projet. Courant mars 2015 et jusqu’à la fin de l’année, nous entamerons la deuxième phase de développement « marketing et commerciale ».

Ce principe existait déjà du temps du print puisque les éditeurs offraient souvent des cadeaux à leurs abonnés. Désormais, nous proposons d’agrémenter leurs offres d’un cadeau éditorial non-concurrent et complémentaire. Le Temps et La Stampa ont déjà adopté PBP.

#3 – Qu’est-ce qui plaît le plus aux lecteurs de Worldcrunch ? Que lisent-ils principalement ?

IT: Ce que les lecteurs aiment lire, ce sont nos grands dossiers qui mettent en perspective un sujet à travers différents articles émanant de différentes sources. Ce qui permet d’avoir des grilles de lecture variées d’une même question.

Outre ces dossiers de fond, nous avons aussi un format plus léger sur le mode « zapping », appelé « On this Day » et qui permet en 57 secondes de découvrir les principaux événements d’une date clé à travers l’histoire !
Ce format met en avant notre ADN, à savoir : un regard international et la pensée globale.

Pour en savoir plus sur Irène, rendez-vous sur sa page ‘speaker’

Leave a Reply